La Basilique de San Giorgio Maggiore et Monastère.

L'ancienne bibliothèque de San Giorgio Maggiore - Fondation Giorgio Cini.

L'actuelle bibliothèque de San Giorgio Maggiore.

Madone à l'Enfant et Saints, 1708, Sebastiano Ricci, San Giorgio Maggiore.

La dernière Cène, 1592-94, Tintoret.
recherche | carte
| home
ita | fra | eng | esp
contactez-nous | copyright

Thèmes connexes

Galerie vidéo

No video

Galerie des Photos

immagine didascalia

La Basilique de San Giorgio Maggiore et Monastère.


immagine didascalia

L'ancienne bibliothèque de San Giorgio Maggiore - Fondation Giorgio Cini.


immagine didascalia

L'actuelle bibliothèque de San Giorgio Maggiore.


immagine didascalia

Madone à l'Enfant et Saints, 1708, Sebastiano Ricci, San Giorgio Maggiore.


immagine didascalia

La dernière Cène, 1592-94, Tintoret.


no map

Basilique et Monastère de San Giorgio Maggiore

La basilique et le monastère de San Giorgio Maggiore se dressent sur l’île du même nom à l’extrêmité de la Giudecca, qui donne sur le bassin de Saint-Marc. La basilique, conçue par Andrea Palladio en 1576, a été terminée par Vincenzo Scamozzi en 1610.
La façade, très suggestive vers la vaste “place d’eau”, dans un pur style palladien, se caractérise par les deux frontons et les quatre demi-colonnes qui reposent sur de hauts embasements.
L’intérieur, avec trois nefs, est austère et lumineux. Palladio a opéré aussi bien en s’inspirant des idéaux classiques et du XVI° siècle que de l’esprit de la contre-réforme. En effet, tout en privilégiant habituellement le plan central, il a prévu pour San Giorgio un plan longitudinal, s’alignant ainsi sur la volonté de l’Eglise de Rome.
L’intérieur est enrichi d’un magnifique chœur en bois et de splendides tableaux de Tintoretto, parmi lesquels la dramatique et visionnaire Dernière Cène (1592-1594), chef-d’œuvre de la dernière période du peintre vénitien.
Le monastère, qui remonte au X° siècle, a été reconstruit entre le XV° et le XVII° siècle d’après un projet, entre autres, d’Andrea Palladio et de Baldassarre Longhena. La plupart de ses bâtiments, complètement restaurés, sont le siège depuis 1951 de la Fondation Giorgio Cini.

1500  -   Is. S.G.M. - rev. 0.1.10

[-A] [+A]

Venise et ses lagunes

Patrimoine de l'Humanité, dialogue entre cultures: quel avenir?

crédits | help